Retour à la page d'accueil
>Actualités >Le SNU , une aventure de citoyenneté !

Le SNU , une aventure de citoyenneté !

Article Actualités 7/04/2021

Aujourd’hui, la Secrétaire d’État, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement a fait la promotion du Service National Universel auprès de plus de 70 lycéens de l’académie Nancy-Metz

L’échange, par visio-conférence et en présence de Jean-Marc HUART, recteur de la région académique Grand Est, a duré plus d’une heure.
La distance et la conversation par écrans interposés n’ont pas empêché que s’instaure un véritable dialogue, exempt de « langue de bois », entre la secrétaire d’Etat et les jeunes gens, membres des conseils de la vie lycéenne ou volontaires du SNU.

Ils racontent leur mission d’intérêt général

Pour introduire le sujet, Bastien, Léa et Simon sont venus témoigner de leur expérience du SNU en 2020.
Tous 3 ont expérimenté le calendrier inversé pour cause de crise sanitaire : ainsi ont-ils effectué la mission d’intérêt général (dite MIG) sans avoir pu vivre l’étape 1, le séjour de cohésion sociale.
Cependant, cela ne semble pas avoir minoré leur enthousiasme et, du coup, ils effectueront ce temps collectif en juillet prochain avec ceux de la promotion 2021 ... pour eux une heureuse perspective !

La secrétaire d’Etat a salué leur capacité d’adaptation en précisant que du côté du gouvernement, il a également fallu s’adapter à ces circonstances particulières, se montrer « agile et créatif » pour maintenir ce dispositif important inscrit au cœur du projet gouvernemental pour la jeunesse.

Bastien, qui a effectué sa mission à la Croix-Rouge de Sarreguemines, a témoigné d’une période de recherche difficile et de la nécessité d’activer tous les réseaux (famille, scolaire …) et surtout de ne pas se décourager.

Léa, volontaire aux restos du cœur, ayant découvert le SNU grâce au CPE et au proviseur du Lycée professionnel la Tournelle de Pont-St-Vincent, a raconté dans le détail une journée-type auprès des bénévoles de l’association créée par Coluche. Elle est maintenant référente SNU dans son établissement.

Enfin, Simon, installé devant un magnifique fond d’écran aux couleurs du SNU (photo en illustration de l’article), a affiché sa détermination vis-à-vis du dispositif :
« D’emblée, j’ai voulu faire 2 semaines d’affilée pour être directement et complétement dans l’aventure  ». Lui est allé à la rencontre d’habitants du quartier en difficultés numériques pour leur faire profiter de ses connaissances en informatique : grâce à des balises numériques, il a aidé jeunes et moins jeunes à mieux vivre cette période particulière où l’ordinateur est devenu un objet essentiel du quotidien.
Le jeune homme salue dans le SNU un ancrage dans la réalité propice à faire évoluer son point de vue, permettant un regard plus distancié sur son environnement.

Le SNU : un accélérateur d’engagement

Sarah El Haïry a rebondi sur cet aspect : « Le SNU, c’est une aventure de citoyenneté, de civisme, empreinte de symboles forts qui a vocation à faire se croiser des jeunes qui sans cela n’auraient pas eu l’opportunité de vivre cette rencontre. L’idée est de casser les stéréotypes, créer un temps de compréhension mutuelle  ».
Pour elle, le SNU doit agir comme un accélérateur, une sorte de « big booster » destiné à amener les jeunes sur le chemin de l’engagement et les aider dans la définition de leur orientation professionnelle.
Lors de la discussion qui a suivi avec les lycéens, elle a défendu l’idée d’un SNU universel pour permettre, à toute une classe d’âge, dans un principe d’égalité, de vivre cette expérience et a promis un accompagnement spécifique pour surmonter les réticences de jeunes gens en difficultés particulières.

En conclusion, elle a invité les participants à devenir les ambassadeurs du SNU, les mettant au défi de faire connaitre le dispositif à trois connaissances de leur âge et rappelant l’objectif de 25 000 volontaires SNU cette année contre 2000 en 2020.
Les lycéens avaient encore beaucoup de questions en suspens quand la secrétaire d’Etat a dû quitter la séance, c’est donc Monsieur le recteur de la région académique qui a pris le relais s’attachant à apporter des réponses précises sur chaque point.

Pour mieux connaitre le SNU :
- le site du SNU
- la vidéo officielle du SNU
- Instagram et twitter