bandeau imageDRDJSCS Grand Est

DRDJSCS Grand Est

Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale
Retour à la page d'accueil
>JEUNESSE >Mobilité internationale >Solidarité internationale

Solidarité internationale

Article Mobilité internationale 17/12/2015

Les dispositifs Jeunesse, solidarité internationale et Ville-Vie-Vacances, solidarité internationale soutiennent la rencontre de jeunes du Nord et du Sud par la réalisation de projets de solidarité internationale en commun

Le but de ces dispositifs est de promouvoir des activités collectives, solidaires et durables, entre groupes de jeunes du Nord (en particulier ceux issus des milieux défavorisés, pour le programme VVVSI) et du Sud, au Nord et/ou au Sud. Ils sont financés par le Ministère des Affaires Étrangères.

Ces actions à visée sociale et éducative sont soutenues par des associations de solidarité internationale ou des mouvements de jeunesse. Elles doivent permettre aux jeunes impliqués de se rencontrer, de se connaître, d’échanger et d’agir ensemble.

En plus d’un financement, JSI et VVVSI sont avant tout des dispositifs pédagogiques, puisque les associations candidates sont accompagnées par un parrain associatif expert.

Les actions doivent garantir

1. un engagement réel des jeunes dans l’action de solidarité internationale pour laquelle un cofinancement est sollicité :
- participation financière des jeunes obligatoire,
- participation au montage du dossier, à la recherche de fonds,
- participation à la restitution de l’action au retour,
- participation à l’élaboration du compte rendu technique et financier de l’action (Fiche n° 3)

2. une implication réelle du parrain, le rôle du parrain est clairement défini dans la Fiche n°1 relative au parrainage et dans la convention de parrainage (annexe 1d), document qui devra impérativement être signé par l’association porteuse du projet et l’association de parrainage

3. un partenariat clairement identifié, entre l’association française porteuse du projet et une organisation issue de la société civile au Sud, engagées dans un projet co-élaboré et impliquant, au Sud les autorités locales et au Nord, les collectivités territoriales (Fiche n° 2)

4. une préparation qui tienne compte de l’environnement du projet, pour :
- impulser une dynamique locale,
- permettre aux jeunes de s’impliquer et de s’approprier le projet

5. un projet à caractère durable, qui exclue les actions ponctuelles et improvisées

6. un suivi de l’action par le groupe de jeunes avec les partenaires locaux impliqués : cette phase doit être travaillée avant la réalisation proprement dite

7. un travail essentiel de bilan/évaluation/restitution de l’action lors du retour du groupe en valorisant notamment les initiatives d’éducation au développement (Fiche n° 6)

8. un encadrement impliqué dans l’action, notamment pour des groupes comprenant des mineurs

Les actions éligibles doivent être des projets de développement, à caractère social, culturel, éducatif, sportif ou des chantiers de construction, d’aménagement en milieu rural ou urbain.

Le public concerné doit avoir entre 15 et 25 ans (entre 17 et 25 ans pour le programme VVVSI) et être composé de 5 à 16 jeunes (jeunes relevant de la politique de la ville, pour le programme VVVSI).

Le projet doit garantir un engagement réel des jeunes dans l’action de solidarité internationale et comporter un partenariat clairement identifié entre l’association porteuse du projet et une association du Sud.

Les associations qui requièrent un financement doivent être parrainées par une association de solidarité internationale reconnue, membre d’un des sept organismes de la Commission Coopération Développement :

- le Centre de recherche et d’information pour - le développement (CRID)
- le Comité de liaison des ONG de volontariat (CLONG - Volontariat)
- Solidarité laïque (SL)
- le Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire (CNAJEP)
- la Coordination d’Agen
- le Groupe initiative
- le Forum des organisations de solidarité internationa- le issues des migrations (FORIM)

Comment ça marche ?

C’est le parrain qui envoie trois exemplaires du projet au :

FONJEP (Secrétariat technique du programme JSI)
51, rue de l’Amiral Mouchez - 75013 - PARIS

Les notes techniques, les calendriers et le dossier de demande d’aide financière sont téléchargeables sur le site du Fonjep, dans la rubrique solidarité internationale.