DRDJSCS Grand Est

DRDJSCS Grand Est

Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale
Retour à la page d'accueil
>Actualités >Sécurité de la baignade dans le Bas-Rhin : mobilisation des pouvoirs publics

Sécurité de la baignade dans le Bas-Rhin : mobilisation des pouvoirs publics

Article Actualités 2/07/2018

De nombreux services de l’Etat étaient présents ce matin aux côtés de Nadia IDIRI, secrétaire générale adjointe de la Préfecture du Bas-Rhin, et de Claude FROEHLY, vice président de l’Eurométropole de Strasbourg, pour une opération au Lac Achard destinée à rappeler les règles de sécurité en matière de baignade et présenter le rôle des pouvoirs publics.

De nombreux lieux de baignade dans le Bas-Rhin

Le Bas-Rhin a la chance de disposer d’un grand nombre de lieux de baignades aménagés. Ainsi, on y dénombre 20 plans d’eau et presque le double de piscines (39). Corollaire de cette situation, le département alsacien est également l’un des départements non côtiers les plus accidentogène en matière de baignade. Dans ce contexte," la mobilisation des services de l’Etat est totale et entière" ainsi que l’a rappelé Madame IDIRI, secrétaire générale adjointe de la préfecture, lors de l’opération menée conjointement avec l’Eurométropole de Strasbourg et l’Agence Régionale de Santé.

L’Eurométropole de Strasbourg, propriétaire foncier du Lac Achard, en assure à ce titre la surveillance, mobilisant quotidiennement de mi-juin à fin août, période d’ouverture du site au public, 5 agents diplômés, formés aux exercices de sauvetage et de secourisme.

Des pouvoirs publics mobilisés pour la sécurité de la baignade

Ce matin, le personnel de surveillance de la baignade du site a d’ailleurs démontré ses connaissances et compétences lors d’un exercice de simulation d’un sauvetage, recherchant et remontant à la surface un mannequin sensé représenter un homme âgé de 45 ans en situation de noyade.
Les sauveteurs aquatiques se sont ensuite attachés à pratiquer les gestes de premiers secours sous les yeux de nombreux baigneurs profitant de la météo estivale.
Après cette mise en situation, les différents services présents ont explicité leurs prérogatives en la matière.
Tandis que l’Agence Régionale de Santé (ARS) est chargée du suivi de la qualité des eaux, la direction départementale de la protection de la population (DDPP) s’assure de la qualité des équipements de protection individuelle tels que gilets et brassard de natation mais contrôle également les cosmétiques dont les crèmes de protection solaire.
La gendarmerie dispose d’unités fluviales et nautiques dont le rôle est préventif mais aussi répressif. Ces brigades fluviales sont également mobilisées, en cas d’accidents, pour réaliser les premières constatations sur et sous l’eau, voire les investigations.

Protéger les usagers en matière de loisirs sportifs

La DRDJSCS intervient quant à elle, via sa direction départementale déléguée de la cohésion sociale (DDDCS), dans le cadre du contrôle des établissements d’Activités Physiques et Sportives (EAPS) pour protéger les usagers en matière de loisirs sportifs. En 2017, 38 contrôles d’EAPS ont été effectués dans le Bas-Rhin et parmi eux des lieux de baignade. Au delà du relevé des manquements à la réglementation (défauts d’affichages obligatoire, absences de cartes professionnelles chez les éducateurs sportifs...), ces visites sont l’occasion d’un échange avec les professionnels et les bénévoles pour rappeler la réglementation sportive en vigueur. En matière de baignade, une attention particulière est portée à la qualification des personnels en charge de la surveillance de la baignade et à la présence du matériel de secours.
Enfin, les agents de la DDDCS accompagnent les collectivités et exploitants de baignade dans la rédaction du Plan d’organisation de la surveillance et des secours (POSS). (voir encadré ci-dessous).

Par ailleurs, ils sont les promoteurs sur le terrain de l’opération nationale "J’apprends à nager" portée par le Ministère des Sports.

Le plan d’Organisation de la Surveillance et des Secours (POSS)

Le POSS regroupe l’ensemble des mesures de prévention des accidents liés aux activités aquatiques. Document phare pour organiser les différents configurations de la surveillance, il doit être transmis par les organisateurs de baignade 2 mois avant l’ouverture du site. En cas de litige, il constitue un outil pour le juge pour apprécier l’efficacité de la surveillance.

Recommandations en matière de baignade
  • Choisissez une baignade surveillée par un sauveteur et respectez les zones de surveillance
  • Ne quittez jamais vos enfants des yeux et ne les laissez jamais seuls dans l’eau. Un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau.
  • Respectez la couleur des drapeaux. Rouge = baignade interdite.
  • Lisez attentivement le réglement affiché sur le site
  • Equipez vos enfants de brassards adaptés à leur taille
  • Ne consommez pas d’alcool avant ou pendant la baignade
  • Entrez dans l’au très progressivement pour éviter les risques d’hydrocution ou choc thermique.
()

Portfolio

Mme Idiri et Mr Froehly entourés des services de l'Etat
Mme Idiri et Mr Froehly entourés des services de l’Etat
Le directeur de l'EuroMétropole, Mr Froehly et Mme Idiri
Le directeur de l’EuroMétropole, Mr Froehly et Mme Idiri
début de l'exercice de sauvetage
début de l’exercice de sauvetage
Exercice de sauvetage sur le lac Achard
Exercice de sauvetage sur le lac Achard
L'exercice de sauvetage
L’exercice de sauvetage
recherche du mannequin
recherche du mannequin
gestes de premier secours
gestes de premier secours
démonstration gestes de premier secours
démonstration gestes de premier secours
témoignage du chef du poste de surveillance
témoignage du chef du poste de surveillance
les services de la DDDCS
les services de la DDDCS
membres de la brigade fluviale
membres de la brigade fluviale
Surveillance
Surveillance
Mme Idiri, Mr Froehly, Mr Drentel et Mme Guyot
Mme Idiri, Mr Froehly, Mr Drentel et Mme Guyot
gendarmes
gendarmes
reportage
reportage