bandeau imageDRDJSCS Grand Est

DRDJSCS Grand Est

Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale
Retour à la page d'accueil
>COHÉSION SOCIALE >Logement adapté / accès au logement >Plan de relance des pensions de famille et des résidences accueil

Plan de relance des pensions de famille et des résidences accueil

Article Logement adapté / accès au logement 4/04/2018

L’Etat relance l’offre de pensions de familles et de résidences accueil, ces deux dispositifs ayant démontré leur utilité en matière de logement pour les personnes fragilisées socialement

10 000 places supplémentaires d’ici 2021

Avec un objectif de création, sur 5 ans, de 10 000 places en pensions de famille et résidences accueil, l’Etat fait le pari de la capacité à habiter des personnes, quel que soit leur histoire. En région Grand Est, l’ambition est de l’ordre de 1000 places supplémentaires d’ici 2021.

Les pensions de famille sont unanimement reconnues comme des solutions adaptées aux besoins des personnes en grande exclusion après un long parcours de rue et des passages répétés en centres d’hébergement d’urgence. Les résidences accueil ont en outre la particularité de s’adresser en priorité à des personnes souffrant de troubles psychiques.

Les pensions de famille

Aussi appelées maisons-relais, les pensions de familles constituent une catégorie particulière de résidences sociales. Elles accueillent des personnes de manière durable et non pas de façon temporaire ou transitoire avant l’accès à un logement de droit commun. Elles sont réservées à des personnes à faible niveau de ressources, qui connaissent des situations d’isolement ou d’exclusion sociale, et dont l’accès à un logement autonome est difficile à court terme. Elle s’adressent de manière privilégiée aux personnes fréquentant ou ayant fréquenté de façon répétitive les structures d’hébergement mais qui ne relèvent pourtant pas d’une prise en charge en Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS).

Les résidences accueil

Elles constituent une catégorie de pensions de familles destinées à l’accueil de personnes :
- fragilisées et handicapées par des troubles psychiques, non obligatoirement reconnus par la maison Départementale des Personnes Handicapées, liés à une pathologie mentale au long cours, dont l’état est suffisamment stabilisé pour permettre une vie semi-collective.
- suffisamment autonomes pour accéder à un logement privatif (avec un accompagnement et des soins le cas échéant)
- dans une situation d’isolement ou d’exclusion sociale à faible niveau de revenus, sans critère d’âge.

Le rôle de la DRDJSCS

Le plan de relance des pensions de famille et des résidences accueil est piloté par la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL).
Localement, la répartition des places à créer dans chaque département est faite sous l’égide du préfet de région.
La démarche conduite conjointement par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRDJSCS) et la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) vise une plus grande égalité de traitement entre territoire.

Pour en savoir plus sur plan de relance