DRDJSCS Grand Est

DRDJSCS Grand Est

Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale
Retour à la page d'accueil

ONAPS

Article SPORTS 1er/02/2016

Cet organisme a pour but de rassembler et d’améliorer les connaissances sur les niveaux d’activité physique et de sédentarité de la population française, ainsi que sur les différents facteurs qui les déterminent.

L’activité physique et la sédentarité sont des déterminants de santé majeurs. La pratique d’une activité physique, même modérée, joue un rôle important dans la prévention et la prise en charge des principales maladies chroniques non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, certains cancers, diabète, obésité, ostéoporose…) ainsi que dans l’amélioration de la santé psychologique. Les effets sont bénéfiques quels que soient l’âge, le sexe et l’état de santé. L’inactivité physique est considérée aujourd’hui comme la première cause de mortalité évitable, devant le tabagisme. La sédentarité constitue par ailleurs un facteur de risque de mortalité et de morbidité, indépendamment du niveau d’activité physique.

En France, selon le Baromètre santé nutrition 2008, 43 % des adultes atteignent un niveau d’activité physique qui satisfait aux recommandations internationales, 24 % ont un niveau d’activité modéré (l’équivalent d’au moins 30 minutes de marche5 par jour) et 33 % ont un niveau d’activité insuffisant. Les hommes sont plus actifs que les femmes, quel que soit l’âge. La proportion de personnes en situation de sédentarité (plus de quatre heures assis ou allongé hors temps de sommeil) s’élève à 40 %. Les hommes sont plus sédentaires que les femmes.

Pour les enfants, selon l’Étude nationale nutrition santé 2006, 82 % des 3-10 ans ont une activité physique et sportive à l’école et les deux tiers ont une pratique sportive encadrée en dehors de l’école. Chez les 11-14 ans, 39 % pratiquent une activité physique au moins modérée chaque jour (30 % des filles et 45 % des garçons).

Chez les 15-17 ans, cette proportion s’élève à 71 %, mais seulement 19 % des filles et 42 % des garçons de cette tranche d’âge ont un niveau d’activité physique élevé. Enfin, les enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans passent en moyenne plus de trois heures par jour devant un écran.

Ces estimations, basées sur des données déclaratives, sont probablement surestimées. Quand une mesure objective de l’activité physique est mise en place, les résultats montrent en moyenne 18 minutes d’activité physique par jour pour les filles et 32 minutes pour les garçons. Ainsi, seuls 5 à 9 % des enfants respectent les recommandations.

Augmenter le niveau d’activité physique et diminuer le temps passé à des activités sédentaires sont donc des leviers primordiaux pour l’amélioration de la santé de la population française. Ils s’inscrivent pleinement dans la Stratégie nationale de santé ainsi que dans la Stratégie sur l’activité physique pour la Région européenne de l’Organisation Mondiale de la Santé 2016-2025.

Liste des liens

Visiter le site de l’ONAPS