DRDJSCS Grand Est

DRDJSCS Grand Est

Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale
Retour à la page d'accueil
>COHÉSION SOCIALE >Protection des personnes vulnérables >Vacances adaptées organisées - VAO >Agrément Vacances adaptées organisées (VAO) : réforme du dispositif et constitution de la demande d’agrément

Agrément Vacances adaptées organisées (VAO) : réforme du dispositif et constitution de la demande d’agrément

Article COHÉSION SOCIALE 12/01/2016

Sont définies comme "vacances adaptées organisées", au sens de l’article L.412-2 du Code du tourisme susvisé, les activités de vacances avec hébergement d’une durée supérieure à cinq jours destinées spécifiquement à des groupes constitués de plus de trois personnes handicapées majeures au sens de l’article R.412-8 du Code du tourisme

Textes de référence

- code de l’action sociale et des familles, notamment article L.114
- code du tourisme : L.211-1, L211-2, L.412-2, R.412-8 et suivants jusqu’à R.412-17-1
- Décret n° 2015-267 du 10 mars 2015 relatif à l’agrément « vacances adaptées organisées » (décret réformant le dispositif)
- instruction n° DGCS/SD3B/2015/233 du 10 juillet 2015 relative à l’organisation des séjours de vacances pour personnes handicapées majeures et ses annexes

Personnes et organismes concernés par la réglementation

Toute personne physique ou morale qui organise, en les réalisant ou en les faisant réaliser, des activités de vacances avec hébergement d’une durée supérieure à cinq jours destinées spécifiquement à des groupes constitués de personnes handicapées majeures doit bénéficier d’un agrément "vacances adaptées organisées" (VAO) - article L412-2 du code du tourisme.

L’agrément VAO est délivré par le préfet de région de son lieu d’implantation pour une personne physique ou de son siège social pour une personne morale. L’instruction du dossier d’agrément VAO ou de renouvellement d’agrément est réalisée par la DR(D)JSCS.

Précision : les établissements et services médico-sociaux (ESMS) soumis à l’autorisation prévue à l’article L.313-1 du code de l’action sociale et des familles qui organisent des séjours de vacances pour leurs usagers dans le cadre de leur activité sont quant à eux dispensés d’agrément ; ils doivent satisfaire à l’obligation de déclaration de transfert temporaire d’établissements (enfants et adultes). Par contre, les structures gérant des ESMS ne sont pas exonérées de l’obligation d’agrément.

Chaque séjour envisagé doit faire l’objet d’une déclaration accompagnée de la copie de l’agrément VAO.
Pour en savoir plus, consulter l’article Séjour VAO - déclaration

Modalités d’attribution de l’agrément VAO selon les textes de référence et l’instruction n° DGCS/SD3B/2015/233 du 10 juillet 2015

Cet agrément est à demander auprès du préfet de région au moins quatre mois avant la date du premier séjour organisé.
Le préfet de région dispose d’un délai de deux mois pour délivrer l’agrément ou faire connaître son refus motivé, s’il considère que l’organisme n’assure pas des conditions de sécurité des personnes handicapées majeures et ne garantit pas le prise en compte de leur état de santé ainsi que de leur intégrité et de leur bien-être physique et moral. Il en est de même s’il considère que l’organisme ne présente pas de garanties suffisantes, notamment financières, pour assurer les prestations ou n’assure pas une qualité des prestations offertes en adéquation avec le nombre et les déficiences des personnes accueillies au cours des séjours. Il peut demander à l’organisme qui a sollicité l’agrément des précisions complémentaires et formuler des observations.

Le silence gardé par l’autorité administrative pendant deux mois, à compter de la date de réception de la demande ou, le cas échéant, des informations complémentaires, vaut acceptation de l’agrément.

La décision d’agrément est prise par le préfet de région au vu des éléments recueillis. Cet agrément est délivré pour cinq ans par le préfet de région et une publication est prévue au recueil des actes administratifs de la préfecture de région.

Les éléments à fournir

  • Un bilan annuel : au cours de cette période de cinq ans, le détenteur de l’agrément adressera annuellement un bilan circonstancié quantitatif, qualitatif et financier des activités de vacances adaptées organisées mises en œuvre dans le courant de l’année. Il doit préciser les moyens mis en œuvre pour remédier aux dysfonctionnements éventuellement constatés lors des contrôles.
  • Obligations de signalement :
    • le bénéficiaire de l’agrément avertit de tout changement substantiel affectant les éléments matériels au vu desquels l’agrément a été délivré dans un délai de deux mois ;
    • les personnes responsables de l’organisation du séjour sur le lieu de vacances sont tenues d’informer sans délai le préfet du département et en particulier la DDCS ou la DDCSPP du lieu de séjour de tout accident grave ainsi que de toute situation présentant ou ayant présenté des risques graves pour la santé, l’intégrité ou le bien-être physique et moral des personnes handicapées majeures. Le préfet de région et en particulier la DR(D)JSCS qui a délivré l’agrément est informé de cette transmission.
Les documents
Le décret ainsi que la circulaire portant instruction avec les annexes précisent les pièces à fournir ainsi que le dossier à transmettre - Retourner aux textes de référence
Rappel de la réglementation Instruction n° DGCS/SD3B/2015/233 du 10 juillet 2015 relative à l’organisation des séjours de vacances pour personnes handicapées majeures et ses annexes
Dossier de demande d’agrément : pièces à fournir
Récapitulatif des pièces à fournir [extrait]
(PDF – 117.2 ko)

2015

Modèles de documents à compléter selon le contexte
Annexe 5 - Questionnaire médical
(PDF – 133 ko)

2015

Annexe 6 - Fiche de suivi de la distribution de médicaments : une fiche par personne
(PDF – 16.5 ko)

2015

Annexe 8 - Formulaire de remontée des informations - Protocole de signalement des accidents graves ou situations ayant présenté des risques graves
(PDF – 22.4 ko)

2015