DRDJSCS Grand Est

DRDJSCS Grand Est

Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale
Retour à la page d'accueil
>FORMATION EMPLOI CERTIFICATION >Métiers du sport et de l’animation >Surveillance de baignade >Le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA)

Le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA)

Article FORMATION EMPLOI CERTIFICATION 18/01/2016

Le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA) est le diplôme du nageur sauveteur.

Le BNSSA permet de surveiller des piscines privées, des plages publiques ou privées, et d’assister les Brevet d’État d’éducateur sportif option activités de la natation (BEESAN) dans la surveillance des piscines publiques.

Ce diplôme n’est pas à confondre avec le Brevet de Surveillant de Baignade (BSB), qui permet de surveiller uniquement en centre de vacances ou de loisirs.

RÔLE DU TITULAIRE DU BNSSA

Assurer la sécurité des baignades aménagées et réglementairement autorisées et, dans certains cas, celle des établissements de natation d’accès payant, en s’intégrant à l’ensemble des moyens que le Maire a l’obligation de mettre en œuvre dans ce but.

Ce rôle consiste donc à assurer : la prévention, la surveillance et l’intervention.

En aucun cas le BNSSA ne devra enseigner la natation contre rémunération.

NATURE ET DEROULEMENT DES EPREUVES

Epreuves éliminatoires et non côtées

Tout candidat éliminé à l’une de ces épreuves n’est pas admis à subir les épreuves cotées.

Epreuve d’apnée

Au cours de cette épreuve dont le départ se fait sans appui, le candidat effectue en immersion complète trois trajet de 15 mètres chacun. Le candidat peut prendre un repos de 12 secondes maximum à l’issue de la première et de la deuxième plongée.
Chaque plongée doit avoir une durée minimum de 20 secondes. Au cours de l’épreuve, le candidat ne doit ni reprendre pied, ni s’aider d’un support.

La ligne de départ et la ligne d’arrivée sont matérialisées en surface et au fond.

Epreuve du mannequin

Cette épreuve se déroule sur un parcours rectiligne de 50 mètres dans les conditions suivantes :

- 25 mètres nages libre, départ plongé du bord du bassin
- recherche du mannequin reposant sur un fond de 2 mètres 50 au maximum ; la position d’attente du mannequin au fond de l’eau est indifférente
- remorquage du mannequin face hors de l’eau sur un parcours de 25 mètres. Ce mannequin devra être du modèle réglementaire, c’est à dire d’un poids de 1,5 kg à une profondeur de 1 mètre. Toute immersion de la face de la victime figurée pendant une durée égale ou supérieure à cinq secondes entraîne l’élimination du candidat.
- Temps maximum de déroulement de l’épreuve : 1min 20 secondes
Epreuve avec palmes, masques, tuba
Le candidat doit parcourir une distance de 800 mètres avec palmes masque et tuba dans le temps maximum de 13 minutes.

Epreuve de premiers secours

L’épreuve porte sur un cas concret, issu du programme de formation complémentaire aux premiers secours avec matériel. Le candidat est jugé sur son aptitude à analyser la situation présentée et à y réagir, ainsi que sur l’exécution des gestes de premiers secours adaptés à la détresse.

Cette épreuve n’est pas cotée. Les candidats doivent être jugés à l’aide d’une grille d’évaluation, avec mention " Apte " ou " Inapte ", établie par les jurys selon les critères définis notamment dans l’arrêté du 8 novembre 1991 modifié par la circulaire no NOR/INT/E/91-00245/C du 18 novembre 1991, relatifs à la formation aux premiers secours.

Epreuves côtées

Sont admis les candidats ayant réuni un minimum de 72 points sur 120 (moyenne de 12/20) sans aucune note inférieure à 6/20 aux épreuves cotées.

Natation : (20 points)

Cette épreuve consiste en un parcours de 200 mètres effectué en pratiquant successivement 2 nages différentes : une ventrale, une dorsale.

Départ plongé : les premiers 100 mètres sont parcourus obligatoirement en nage ventrale. La seconde partie du parcours, enchaînée à la première, doit être effectuée en nage dorsale. Le type de nage est aux choix du candidat.

Dans les virages et à l’arrivée, le mur du bassin doit être touché par une quelconque partie du corps.

Action du sauveteur sur le noyé : (40 points)

Cette épreuve comprend une démonstration pratique dans l’eau et une démonstration technique avec explication orales hors de l’eau.

Sur cette épreuve on juge la capacité du candidat à se déssaisir de l’étreinte d’une victime, et à la ramener au bord du bassin. Le candidat est noté sur :

- la nage d’approche ;
- le plongeon à l’approche de la victime ;
- la parade aux prises du noyé (au moins 3 prises) ;
- la technnique de remorquage ;
- la sortie d’eau ;
- la démonstration hors de l’eau.

Epreuve théorique orale : (60 points)

La notation se fera comme suit :

Aspects juridiques et réglementaires concernant la sécurité et le sauvetage aquatique : (20 points) :

- textes sur l’organisation et la sécurité des lieux de baignade ;
- signalisation d’un poste de secours ;
- signalisation des aires et matérialisation des lieux de baignade, balisage ;
- règlements sur la conduite des embarcations et la pratique des sports nautiques et subaquatiques dans la zone littorale d’organisation et d’activation d’un poste de secours ;
- mise en œuvre des moyens d’alerte ;
- connaissance et diffusion des informations météorologiques ;
- observation du champ de surveillance, diffusion des incidents, modalités d’alerte du poste de secours.

Connaissance de l’organisation des structures publiques de secours, conduite à tenir en cas d’accident : (20 points) :

- mesures conservatoires ;
- premiers soin d’urgence ;
- alerte des secours publics.

Organisation des secours (20 points) :
- dispositions matérielles ;
- mise en œuvre de moyens supplémentaire de secours.

TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

- Arrêté du 23 janvier 1979 fixant les modalités de délivrance du BNSSA, modifié par les arrêtés
- du 3 août 1979
- du 24 décembre 1993
- du 6 juin 1994



OUVRAGES BIBLIOGRAPHIQUES

Diverses parutions

- Code VAGNON
- Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme
- Fédération Nationale des M.N.S.